Lydie Parisse est  écrivain dramatique, plasticienne, metteure en scène, et enseignante-chercheuse (Maître de conférences de littérature française habilitée à diriger les recherches en Arts du spectacle) à l’université de Toulouse 2 Jean Jaurès.

 

Elle a écrit et porté à la scène sept textes dramatiques, dont cinq sont publiés. L’Encercleur (Entretemps 2009), La Matrice I. le temps des musons (Domens 2010), Manuel de l’amour moderne (Domens 2012), Les Devenants (Domens 2015). L’Opposante (Domens 2015). Elle publie également des formes poétiques en revue.

 

Sa pratique artistique et son travail de réflexion théorique sont étroitement liés. Elle a publié deux essais sur le théâtre : La parole trouée : Beckett, Tardieu, Novarina (Lettres Modernes Minard 2008)  Lagarce. Un théâtre entre présence et absence (Classiques Garnier 2014). Un nouvel essai, centré sur l'étude des processus d'écriture, est en cours de publication aux Classiques Garnier : Ecritures de la voie négative dans le théâtre contemporain.

 

Depuis 2006, elle a réalisé une quinzaine de mises en scène et six installations-déambulations théâtrales dans le cadre professionnel depuis 2006, pour la compagnie Via negativa (précédemment Théâtre au Présent) qu’elle co-anime avec Yves Gourmelon, et ce dans des scènes conventionnées, des scènes nationales, des théâtres municipaux, des lieux d’art. Elle travaille sur les écritures qui nourrissent sa recherche, telles celles de Pessoa, Beckett, Novarina, Maeterlinck, etc. Depuis plusieurs années, l’objectif de la compagnie est de faire connaître ses propres textes, dont huit ont déjà été créés à la scène, et dont deux sont en cours de création. Une douzaine de rencontres-lectures autour de son œuvre ont eu lieu depuis 2009 dans diverses villes.

Depuis 2006 elle réalise des installations plastiques en lien avec ses spectacles et a présenté des installations indépendantes dans des lieux d'art : "La Chambre du cercle 1" (FRAC PACA 2017), "Périphéries" (CIAM Toulouse 2016), "Chambres d'écoute" (galerie Open Space, Sète, 2019). Son dernier spectacle (2019) Les Eblouis, a été écrit et créé à la scène avec le plasticien Jean-Luc Parant.

 

Des temps forts autour de son écriture ont lieu depuis 2015.

Actuellement, sa pièce L'Opposante, qui a tourné pendant trois ans en France,  est traduite et publiée à Varsovie et à Berlin (en cours).

 

Entre octobre 2017 et avril 2018, elle a été en résidence d’écrivain à la Marelle à Marseille.

Deux cartes blanches autour de ses écritures ont eu lieu au Ring et à La Fabrique à Toulouse en 2015 et en 2016, avec le soutien du théâtre Garonne, permettant la création à la scène de trois de ses textes : Les Devenants, L'Encercleur, L'Opposante. Au festival d’Avignon 2016, lors des représentations de L’Opposante, les Rencontres du Conservatoire (programme SACD) ont inclu un moment autour de son écriture en lien avec celle de J.-L. Lagarce.

Elle donne également des performances poétiques autour de ses formes courtes et de ses dessins, et anime des ateliers d’écriture, notamment dans le cadre du Master Création littéraire, auquel elle collabore depuis sa fondation en 2012, à l'université de Toulouse 2.

MES ESSAIS SUR LE THEATRE  CONTEMPORAIN,
L'ECRITURE, L'ART
# opus 2
La Baignoire, lieu des écritures contemporaines, Montpellier, 2017
Serial flowers # Opus 2
Cave Poésie, Toulouse, 2018
en coulisses # Opus 2
La Baignoire, lieu des écritures contemporaines, Montpellier, 2017
Les dunes # Opus 2
La Baignoire, lieu des écritures contemporaines, Montpellier, 2017
# Opus 2
Festival d'Avignon, salle Roquille, 2016
Pen'had # Opus 2
La Baignoire, lieu des écritures contemporaines, Montpellier, 2017
# Opus 1
Le Ring, Toulouse, 2015
# Opus 1
Le Ring, Toulouse, 2015
# Opus 1
Le Ring, Toulouse, 2015
En voir plus

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2023 par Simone Morrin. Créé avec Wix.com